La chapelle miraculeuse de saint Sulpice de Favière

Publié le par Pegase

Biou Sphere et moi toujours à la recherche de sites mystérieux, sommes allés, suite aux conseils d'un homme très éclairé à Saint Sulpice de Favière. A première vue, pas de quoi fouetter un chat, c'est un petit village au sommet d'une colline qui n'a pas l'air d'en être une. Il faut impérativement garer son véhicule dans le parking à l'entrée du village autrement on risque des représailles, le maire n'aime pas que les touristes garent leur voiture n'importe où dans le village. De superbes maisons nous accompagnent jusqu'au centre du bourg, là se dresse une jolie église, qualifiée par je ne sais plus quel roi (Saint Louis peut-être) de plus belle église de France. Ce n'est certes pas la plus belle mais elle est atypique et pleine de charme. IMG-3810.JPGQuand nous sommes allé la visiter, elle était partiellement masqué par des échaffaudages. Nous avons pénétré en son sein par une petite porte, l'église semble pencher vers la gauche, les dalles au sol forment un petit dénivelé, attention vous risquez la chute si vous ne regardez pas où vous mettez les pieds. Les premiers éléments qui s'offrent à nous, n'ont rien de très remarquable, ce pourrait être n'importe qu'elle petite église de village avec d'immenses vitraux blancs sauf un qui est très coloré. Pourtant sur la gauche une chapelle miraculeuse, en fait un élément de l'ancienne église sur laquelle est construite l'actuel batiment. Elle est en contrebas et il faut descendre quelques marches pour y accéder. Tout de suite à gauche, une vitre embuée cadenassée au sol, protège la source miraculeuse. Il faut être honnête, on ne voit pratiquement rien au travers, même lorsque l'on actionne la minuterie qui déclenche l'éclairage de l'autre côté de la dalle de verre. J'ai quand même aperçu une petite saignée parallèle aux marches de l'escalier, sur laquelle perlait de l'eau. Près de cette vitrine miraculeuse, un petit banc sur lequel repose une plante. Biou et moi l'avons adopté tout de suite, notre première action a été de s'asseoir dessus et d'observer l'intérieur de cette chapelle. Sur notre gauche, des miniatures représentant la vie de Saint Sulpice, à côté un plan des fouilles entreprises dans les années 30. Quelques éléments très intéressants nous éclairent un peu sur ce lieu. D'abord, ce n'est pas ce que l'on voit le plus facilement qui est le plus important... allez sur place, vous comprendrez. Ensuite, c'est clairement un lieu important, des sépultures furent découvertes près de la source. Dont celle d'un homme de plus de deux mètres de haut. Malheureusement pas d'autres explications, c'est un peu dommage d'ailleurs. Un peu plus loin sur le mur d'en face, un buste de Saint Sulpice contenant une relique... 
La plupart des visiteurs ne font pas attention à nous, ils se demandent juste ce que l'on fait sur ce banc de pierre alors que la salle est pleine de chaises de paille vides. Mais ils continuent leur visite, s'émerveillant devant les trésors que l'on a pris soin de leur désigner. Après s'être rechargés dans cette chapelle miraculeuse, Biou et moi partons faire le tour du patelin. Juste derrière l'église, je remarque un calvaire dans l'alignement de la source. Cet alignement est renforcé par une sorte de rue/jardin en pelouse qui s'enfonce entre les murs de maisons sur une vingtaine de mètres.
Près de là se trouve un jardin botanique que l'on ne peut visiter qu'à certaines dates, évidemment pas ce jour là.
L'après-midi touche à sa fin, Biou propose une petite dégustation dans le salon de thé du village, nous consommons du jus de fruit maison... purement délicieux dans le cadre très charmant d'un magasin d'antiquités.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article