Shrek IV, il était une fin... en 3D s'il vous plaît !

Publié le par Pegase

J'étais pas fan des films en 3D avec les lunettes rouges et bleues, et la 3D qui n'était qu'un mauvais prétexte pour vendre un film vide de fond. Mais je me suis laissé entraîner voir Shrek, le géant vert qui vend de la malice et pas du maïs comme celui qui passe dans les écrans de pub TV.

Première surprise, les lunettes made in China, ne sont plus rouge et bleu mais marrons comme des lunettes de soleil des années 80, mais attention défense de les utiliser pour se protéger du soleil ! C'est marqué dans toutes les langues, tout autour de la pochette plastique qui les emprisonne.

Deuxième surprise, les fans de Shrek on plus de 20 ans et même parfois plus de 40... où sont les enfants ? C'est l'ogre qui les a bouffé !

Troisième surprise, la 3D commence dans la pub... et je devrais dire s'arrête à la fin de la pub. En effet, un petit festival de pubs en 3D, pas simplement avec l'impression de profondeur (c'est le minimum) mais avec un scénario, une mise en image qui profite de cette technologie, des effets époustouflants, on se retrouve complétement plongé dans ces mini-univers. Mention spéciale pour la pub Haribo et pour Oasis, rien que pour ces 2 moments innovants je ne regrette pas le prix du billet qui en d'autres occasions m'eut semblé excessif.

La pub finie je me suis dit, que le spectacle allait commencer, si pour une pub, j'étais scié, pour un film j'allais imploser dans l'émerveillement absolu comme un feu d'artifice la nuit du 14 juillet. Ben non ! La 3D dans Shrek m'a semblé plate, d'une platitude extrème, au point que j'en ai soulevé mes lunettes marrons made in China pour voir s'il y avait une différence... y'en avait pas ! Où si peu, un peu de perspective, une image plus floue en 3D en fonction du plan mis en valeur... Bof !

Il y a bien eu quelques petits effets de temps en temps, un peu de nuages traversés, de la poudre qui sort de l'écran, mais on voit bien que Shrek 4 n'a pas été pensé pour une projection 3D, c'est un scénario 2D projeté en 3D. Dommage car l'histoire est sympa, les personnages toujours aussi attachants, l'âne toujours aussi drôle, le chat toujours aussi LATINO ! Mais la vision 3D manquait vraiment d'épaisseur !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article