La vouivre à Longpont sur Orge

Publié le par Pegase

Au milieu d'un site verdoyant trône une basilique surprenante. Un magnifique porche nous accueille, en son centre une impressionante vierge piétine deux serpents. Cest le signe que la vouivre n'est pas loin. La grande porte étant close, Biou Sphere et moi pénètrons dans ce lieu sacré par une porte latérale. Une fois à l'intérieur, nous rejoignons la porte principale en gravissant une série de marches, la basilique est comme un joyau sertie dans le sol. 
A droite de l'imposante porte, une croix de fer, vestige d'un temple payen ou sentinelle d'un savoir caché ajoute au mystère qui émane de ce lieu. La basilique est plutôt calme et accueillante, en la parcourant je me sens attiré vers l'autel, face à lui, mes jambes se figent, il y a quelque chose sous mes pieds, peut-être de l'eau... je ne sais pas.
IMG-3758.JPGSur la gauche, une petite chapelle recueille en son sein, une multitude de reliques, c'est assez impressionnant et assez glauque. Je vous laisse découvrir les illustres personnages qui y ont laissé une part d'eux même, ou les inconnus qui sont devenus illustres en prêtant un petit morceau de leur enveloppe charnelle à une célébrité... qui peut jurer que chaque relique est bien ce qu'elle prétant être ? Pas moi.
Derrière l'autel, une grande fresque relativement récente décore le mur, elle représente les personnages qui ont marqué ce lieu, je parle de lieu car cet endroit était déjà sacré bien avant la construction de l'édifice actuel, c'est ce que rappelle le druide de la fresque et la croix en fer dressée près de l'entrée.
Après cette visite rapide, nous faisons le tour de la basilique par l'extérieur, Biou Sphere remarque un belle croix celtique sur le toit, nouvelle preuve que les gènes de ce batiment sont fortement imprégnés de culture pré-chrétienne. Derrière l'église,un sentier part gambader dans un petit bois. Nous nous laissons porter par ce chemin et nous retrouvons sous une coupole verdoyante soutenue par quatre énormes troncs, probablement des platanes mais mes connaissances en botanique sont assez pauvres et je ne peux garantir cette information. En cet endroit précis, une sensation de plénitude, de force, de communions avec ces titanesques végétaux nous envahit. La présence de l'eau tout autour du lieu en est peut-être la cause, mais peut-être est-ce la vouivre qui serpente sous mes pieds ?
Nous terminons la visite sur les berges de l'Orge, la zone est aménagée pour le plaisir des promeneurs, c'est très dépaysant et pourtant nous ne sommes qu'à quelques dizaines de kilomètres de Paris.

Commenter cet article

RÉGOR 05/06/2009 14:03

La Providence me guide sur votre site. Merci pour votre commentaire sur mom blog ! Il peut s'enrichir encore des observations de chacun puisque c'est de là qu'il procède.

Pegase 05/06/2009 14:15


Enchanté Régor, je suis votre blog depuis un moment déjà. C'est la providence qui m'y a conduit aussi. Je ne suis qu'un amateur assez admiratif de votre travail. Je ne manquerais pas si l'occasion
s'y prête d'apporter ma contribution à l'enrichissement de votre blog. A bientôt !