Le bistro japonais

Publié le par Pegase

Je croyais connaître les restos japonais, la petite soupe miso, la salade de choux et les différents menus crus ou cuits, mais je me trompais et j'en ai fait l'expérience ce midi à Versailles. Nous étions partis sous la pluie, Biou et moi, faire un petite randonnée dans les Yvelines. A l'heure du déjeuner, nous nous trouvions donc à Versailles, nous avions le choix entre Mac Do, une pizzeria et un resto japonais tout petit camouflé en bistrot sans rouge ou noir sur la façade, signe distinctif des restos japonais. Sans l'ombre d'une hésitation, Biou c'est dirigée vers le petit bistro. Première surprise, ça ressemble pas à un jap classique, pas de mobilier noir, pas de paravents ou de jalousies pour séparer les tables. Un comptoir en longueur, une banquette sur le mur opposé avec cinq ou six tables et des chaises, au fond de la salle quelque tables, une arrière salle qui à l'air de servir d'entrepot, bref un bistro ordinaire comme dit Biou d'un ton désabusé. Seconde surprise, la serveuse est une vrai japonaise, ça se voit à sa façon de dire bonjour, de se déplacer en flottant sur le carrelage et de regarder par terre en vou parlant. Troisième surprise, les quelques clients sont tous des japonais, sur le coup j'ai tourné la tête vers l'extérieur, afin de m'assurer que j'étais bien en France et que je n'avais pas traversé un vortex qui m'aurait téléporté en Asie. Dehors une vieille femme en gabardine et parapluie faisait pisser son chien contre un platane... on est bien en France.
Nous nous sommes intallés à une table, le menu ne comportait pas de poisson cru, que des menus don. Biou à pris du porc, j'ai préféré le saumon grillé. La serveuse nous a servis un petit bol de salade, pas du choux comme dans tous les restos japonais que je connais, mais des feuilles de laitue finement coupée avec une sauce que je n'ai pu identifier et ce qui ressemblait à des morceaux de baies rouges. Exquis, diablement bon, ça change du choux et de sa sauce aigrelette. Ensuite j'attendais la soupe miso, ben je l'ai attendue longtemps, elle n'est arrivée qu'en fin de repas après le bol... l'énorme bol contenant une boule de riz strié d'algues fines, des légumes en lamelles, un beau morceau de saumon grillé allongé sur une sauce probablement à base de gingembre et de teriyaki... j'espère vous avoir mis l'eau à la bouche parce que c'était vraiment très bon. J'ai gouté au porc de Biou, c'était pas mal non plus. Mon seul regret c'est que j'en aurais bien avalé un ration supplémentaire, les portions m'ont semblé un peu petites, mais Biou conteste et trouve que les portions sont bien calculées... à les femmes et leur appétit d'oiseau !
Celle que je n'attendais plus est arrivée sur la table : la soupe MISO ! Servie comme dans tous les restos japonais, dans un petit bol avec sa petite cuillère en forme de nano-louche. Et encore une fois cette soupe à emporté mes papilles au 7e ciel. Nous n'avons pas pu résister au plaisir de prendre un dessert, un mont vert (une boule de glace au thé vert dans un entrelac de crème de marron sur un lit de crème fouettée) pour Biou et deux boules de glace aux haricots rouges pour moi.
A dire vrai c'était très bon, mais je suis resté sur ma faim. Nous en avons eu pour 40 euros (avec du thé pour deux).
A noter aussi les dessins accrochés aux murs, de facture naive, très colorés représentant des femmes, un coq (il m'a bien plu celui-là).
Si vous passez par Versailles, faites un saut dans ce bistro avant ou après avoir visité le chateau.

Bistro J
Café Restaurant Japonais
20 avenue de Paris
78000 Versailles
01 39 24 01 36
Fermé dimanche et lundi

Publié dans Petits bonheurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article