Sarkozy et le vol du pigeon

Publié le par Biou Sphere

Le vol du pigeon est un ensemble de mouvements conditionnés par les bras et de l'avant bras., la main, va décrire le plus grand mouvement et aligner sa plus grande vitesse linéaire, (Vanderschelden).

tiens ? ça ne vous rappelle pas quelqu'un quand il fait des grands discours de sauveur de la France, rapide comme l'éclair qu'il est à saisir toutes les opportunités pour ouvrir sa gaulle pardon gueule?

Saisissant au vol l'émoi médiatique et réel concernant la détention atroce d'ingrid bétancourt, qui aurait des problèmes de santé grave, le président de la république martèle sa volonté de monter au front. "j'irai la chercher s'il le faut" a-t-il dit sans aucune honte, et sans pudeur. Le problème c'est qu'il y a des gens qui sont là pour ça, et qui agissent en toute discrétion et en toute diplomatie. Et voilà, encore, celui qui a été dans la politique depuis des années et des années, qui a été ministre de l'intérieur, ministre des finances, et qui n'a jamais rien dit pour Ingrid, pas un mot, rien fait, il crie le "hola" en faisant le "branle-bat le combat" en portant la main droite au coeur.

Je souhaite comme des millions de personnes dans le monde qu'Ingrid Bétancourt soit sauvée et surtout qu'elle puisse retrouver les siens et sa liberté, mais je ne souhaite pas que le combat de cette femme soit récupéré par un homme qui pourrait dire une énième fois "voyez ? voyez mesdames et messieurs ce que j'ai encore fait pour la France ?"

Cet homme ne sait pas absolument pas ce que c'est que de s'évader pieds nus dans la jungle avec deux biscuits salés, trois hameçons et un morceau de pain, le jour sous une chaleur infernale et la nuit dans un froid glacial, avec pour compagnon, un ami proche du coma diabétique. Le courage d'être revenue dans les mains des farcs, de sacrifier sa liberté, pour sauver la vie de son ami qui allait mourir dans la jungle. Punie, elle a été attachée contre un tronc d'arbre plusieurs jours, on la forçait a marcher pieds nus, avec les risques de se faire mordre ou piquer par des serpents ou toutes sortes d'insectes... et à cela oui j'ai une vraie émotion pour le courage et la force de vie d'Ingrid Betancourt. Quant aux Farc, ce sont des laches. Pour des vaniteux de cour, en soif de popularité, qui gesticulent pour se mettre devant, je serais écoeurée profondément qu'ils se prennaient pour  Zorro. Car il n'y a pas lieu ici de se vanter de quoi que ce soit. Au fond c'est bien ça la tragédie de l'histoire, il n'y a pas de sauveur, personne ne sait comment tout ça va se terminer. Surtout pas Sarkozy. Et si vraiment il faut trouver un Zorro vous leur direz que c'est Ingrid.

Mais quand est-ce que ce fanfaron inutile va enfin arrêter son cirque  ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article