Jumper

Publié le par Biou Sphere

D'abord jumper, c'est un homme qui a le don de se téléporter. Il parait qu'ils étaient pourchassés comme les démons depuis le moyen-age. Seulement quand on voit les moyens qu'il faut pour capturer les zigotos, on comprend moins comment ils faisaient sous le roi dagobert... d'abord il faut les emprisonner avec des câbles électriques qui doivent faire au moins 200 Volt et ensuite on peut les tuer avec un couteau (ou une épée) !

Partant de cette digression, ce film, americain évidement, c'est donc l'histoire d'un garçon mal dans sa peau qui découvre à l'adolescence qu'il a le don de téléportation. la révélation de ce don ("nom d'une pipe ! je suis jumper ! ") va lui permettre de devenir très riche et très puissant ; un succès facile qui s'appuie sur de l'inconscience et
de la malhonnêteté. mais la morale crétine américaine a encore frappé : personne n'est au-dessus des lois de dieu. devenu adulte, il se fait courser par un méchant black (l'excellent Samuel L.Jackson qui est ici ridicule en méchant inquisiteur qui se prend pour la main droite de dieu) qui a pour mission d'exterminer les jumper de la planète. Et on se demande s'il n'est pas jaloux de ne pas pouvoir jumper ? C'est dans ce contexte que David redécouvre l'amour avec une ancienne copine de classe toute-mignonne-toute-sympa. Seulement ça va péter de partout...

Se téléporter sur le sphinx après avoir surfé sur les vagues de hawaii, avec des riff de guitare hard rock, ça fait vraiment très cool, rouler à donfe à Tokyo sur une mercedes décapotable dernier cri, ça arrache, c'est l'halu. Le goût de  la transgression est en permanence excité chez le télespectateur  qu'on cible "ado". notre héros braque une banque pour s'enrichir, casse tout quand il se téléporte, il a pas besoin de billet d'entrée pour entrer dans le colisée de Rome, il fout le bordel dans une bibliotheque municipale respectable, (ce sont les documentalistes qui doivent etre contentes) etc. des transgressions qui n'élèvent pas beaucoup l'esprit pour un jumper au super pouvoir...

L'ensemble du scenario est maladroit, d'après les forums que j'ai vu sur allociné, le ou la scripte a un peu bu pendant les tournages; il y a plein d'anomalies dans les enchainements de séquences. Etait-ce du aux grèves des scénaristes ? A classer donc dans erreurdefilms.com, un site web qui recence les erreurs de films.

A voir pour se divertir, mais ça ne vaut pas le coup pour neuf euro l'entrée....

Ha oui, ils ont bien fait de prendre une nouvelle tête pour porter le héros, sinon, ç'aurait été trop caricatural. quant à la copine du héros, elle est tout à fait dans le role de la brave copine d'un héros-un-peu-menteur-mais-qui-va-se-racheter. personnellement, j'ai trouvé qu'il avait une tête à jouer dans "Newport Beach", la série américaine la plus pleurnicharde que j'aie jamais vu après les "frères Scotts".

Perso, pégase et moi on a eu des invitations donc on a pas eu besoin de se dire "c'est cher pour la merde ce que c'est". A regarder donc, en version dvd....


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article