"The invasion" ou l'art de la gerbe...

Publié le par Biou Sphere

C’est l’histoire d’une psychanalyste mère d’un petit garçon (Nicole) qui découvre petit à petit que ce qui semblait être une épidémie de grippe s’avère être une sérieuse épidémie d’extra-terrestres. Leur but ? Infester les corps biologiques des Hommes et les transformer en zombies dépourvus d’émotion et d’individualité.

Film au départ très angoissant puisque tout repose sur l’étrangeté progressive du comportement des humains atteints par le « mal » autour d’elle. Seulement la progression du mal devient vite banale ; on s’habitue vite à voir ces zombies propres qui pour transmettre le « mal » vomissent leur virus dans les boissons de leurs futures victimes et le cas échéant, leur gerbent carrément au visage pour les infecter.

THe_invasion.gif
Tout se passe dans une grande ville rompue aux gratte-ciels, dépersonnalisée à l’atmosphère grise. On comprend que la volonté de faire peur repose sur cette extermination insidieuse de l’humanité que font transparaître les regards devenus trop fixes, les voix devenues trop atones, et la lenteur calculée des gestes.

Mais voilà, on n’y croit pas trop, et on a l’impression au bout du compte d’avoir vu « les tribulations de Nicole Kidman au pays des zombies propres ». S’ajoute à cela l’irruption d’une autre star d’Hollywood, Daniel Craig. On eut dit « les tribulations de Nicole Kidman et de Daniel Craig au pays des zombies propres ». Pourquoi donc l’effet s’annule ainsi ? A force de voir ces gros cachets hollywoodiens papillonner dans tous les magazines de France et de Navarre, on finit par les prendre pour ce qu’ils sont : des stars qui sont acteurs. Techniquement, le jeu de Nicole Kidman est irréprochable, mais elle a trop la tête de Nicole Kidman.

Est-ce à dire que le taux d’hémoglobine n’était pas suffisamment au rendez-vous ? Pour la réponse à cette question, je vous invite à cliquer sur le lien « 30 jours de nullité » de ce même blog, ou comment réussir un carnage de nullité fait d’hémoglobine à la demande.

Bref à part les effets réussis du début, pas terrible : le soufflé retombe vite et on regrette le futur grand classique « 28 jours plus tard ». A voir sans dépenser une tune, en allant dîner chez votre pote fan de Nicole Kidman et de Daniel Craig qui a acheté le DVD. S’il vous regarde fixement, vous parle d’une voix mielleuse, faites gaffe, il a peut-être vomi dans votre soupe...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mublito 25/01/2008 14:21

je ne verrai sans doute jamais 'invasion'. je n'irai pas voir 'je suis une légende'. ras la fosse à purin de ces énièmes adaptations/resucées d'antiques romans de science-fiction. ça se veut cool, moderne et divertissant, c'est creux et avarié. je ne suis pas passéiste, même si je préfère de loin la version body snatcher de 78. le blockbusterisme me les brise sévère et je préfère me divertir autrement.