La légende de BEOWULF...wouaf...waouhh !

Publié le par Pegase

Je m'attendais à une lamentable suite du Beowulf version Christophe Lambert et je me suis retrouvé face à des acteurs moins virtuels que notre star nationale, un scénario intelligent et une réalisation soignée.
Comme vous l'avez compris, ce film que je pensais être un gros navet, c'est révélé fort distrayant et de bonne qualité. Bon c'est sûr, j'aurais préféré que les places soient à un prix plus raisonnable, 10 euros c'est quand même un peu excessif. Si j'ai un conseil à donner aux grands manitous de l'industrie cinématographique et même à ceux du disque, c'est de modérer le prix de leurs productions, le consommateur c'est comme une vache à lait, si on tire trop sur les tétines il finit par ne plus donner de lait. Donc messieurs les grand financiers de la pseudo culture, si vous voulez éradiquer le piratage, offrez-nous des produits de qualité à des prix raisonnables... 5 ou 6 euros la place de ciné ça me semble correct, non ?beowulf.jpg
Après cette parenthèse sur le tarif prohibitif de la "culture", revenons au film. Dès les premières minutes, on est totalement absorbé par l'ambiance envoutante, les personnages dont les visages nous rappellent les acteurs qui sont à la source de l'animation (motion capture oblige), les décors très soignés, les dialogues dignes de véritables héros nordiques (quand ceux-ci prennaient le temps de s'exprimer autrement qu'avec une hache). J'ai adoré le petit accent, le phrasé des acteurs en VO, ça donne une épaisseur certaine, voir une crédibilité à l'histoire. j'ai été bluffé (j'avoue ne pas être un expert en 3D) par les effets de caméra et la subtilité de petits détails, une petite branche par-ci, une autre par-là... Bref je me suis laissé ensorceller par l'univers du film.
J'aurais aimé que Grendel (le monstre) soit plus terrifiant, il ressemblait davantage à un assemblage improbable de morceaux de viande volés sur l'étal d'un boucher peu soucieux de l'hygiène de son magasin, mais ça fonctionne quand même.
A noter que le bras gauche est un élément important dans l'histoire, Beowulf en prend un au début du film et en perd un à la fin... est-ce que c'est fait exprès ?
En résumé, j'ai vraiment bien aimé ce film, je vous encourage à aller le voir et j'attend avec impatience le DVD avec le making of, ça devrait être intéressant.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article