Les courtisans de la télé gauloise

Publié le par Biou Sphere

LES COURTISANS FRANCAIS DE LA TELE FRANCO-FRANCAISE VIVE LE PAF LE FRIC ET LE FLOUZE !

Pujadas tsoin-tsoin ! ça y est, le voilà notre ami, au milieu de l'écran ! Il nous accompagne durant nos soirées poulet pané pommes dauphines salade champêtre. Lui, c'est le mec de l'info, il a la carte de presse et une tête de gendre idéal : les reportages qu'il présente : choc. actu. et pour varier la gamme d'émotions de la ménagère de moins de cinquante ans, (et le ménager, hein? où qu'il est le ménager de moins de cinquante ans?) nous voici avec un peu plus d'actu société-people, un bloubiboulga un peu plus frivole. Sauf que Casimir se retournerait dans sa tombe (il est encore vivant?). Woueeee Poujadas on t'adooooore. J'adooooooore, regarder ce magazine de reportages avec Pujadas, j'adore-j'adore-j'adore-j'adore-j'adoooooôôôôôôôrrrr.

illustr-courtisan.jpg
Mais bon, le reportage sur la ligne de vêtement Lorie ne nous intéresse pas, allons passer plus de temps sur Claire ou Sophie : deux nenettes blondes qui ravissent les spectateur de cinquante à quatre vingts ans. Bien coiffées façon Jacques Dessange elles nous font un sourire Vademecum, on ne sait plus tellement si elles sont à l'écran par ce qu'elles sont bien mignonnes ou si c'est par ce qu'elles en ont dans le ciboulot ! poil au dos ! Si au moins elles se caressaient les nichons, on saurait pourquoi on les regarde mais non, elles débitent les infos comme d'autres récitent le super loto... comme des guenons savantes au standard mortifère.

Les seuls qui restent authentiques sont poussiereux : et il faut aller les chercher du coté de "des chiffres et des lettres", "les zamours"... les autres slaloment sur les émissions, changent de chaînes commes de chemises... et le déodorant est toujours premier prix : Adidas ou Narta, ils dealent, ils ramassent, retitrent un magazine pour recustomiser l'émission, toujours pour mieux courtiser, le jeu est petit et il vaut la chandelle, les pubs Peugeot et Danone s'égrennent joyeusement tandis que chez nous nous demandons à notre femme de nous resservir une deuxième part de pommes dauphines.
Leur principe ? Ne pas avoir de principe. Ceux qui ont courtisés hier la télé crachent aujourd'hui sur la télé ; le lendemain ils publient des livres à chier sur les dessous de la télé comme d'autres se torchent le cul (pouf ca putouça!), ils se sont sentis baisés par la télé disent-il, et le scandale qu'ils soulèvent font éjaculer Fogiel et Ardisson, les deux plus gros adulateurs des faux débats aseptisés à la naphtaline. Puis après avoir craché leur molard sur le bureau du patron, ils rebondissent à la télé, sur france 2, france 3, france crotte. J'adore. J'adore Patrick et son sens de la rebellion toujours grande gueule gros portefeuille et petites couilles. Des mecs intègres comme ça on en veut dans les grosses boîtes d'assurance ! D'autres sont lisses comme du carrelage de maison de campagne, on pense à Drucker, Jean Pierre Faucu pardon Foucault, d'autres font semblant d'être les canards boîteux du PAF, mais ils ramassent l'oseille à une vitesse insoupçonnée. C'est une espece curieuse, régnante, qui dure sur une chaîne autant qu'une capote durex, on tousse une fois et ça disparait ça réapparait ! Les plus vieux finiront sur le câble et le satellite, comme le sacs Monoprix ils s'usent et se recyclent.

Philippe Gildas tire son épingle du jeu en courtisan les... vieux ! D'autres préfèrent s'attaquer aux bébés et babiller des conneries aux journalistes qui hochent la tête doctement quand ces derniers disent que Télé Baby est une chaîne éducative. Un pédiatre hurle le script lui coupe le sifflet et tout le monde oublie, on passe un reportage sur les malheurs de Britney Spears!

Ah la la ils étaient jeunes et petits d'épaule c'est pour ça qu'ils ont choisi la caméra télé pour courtiser leur monde.

Il en reste d'autres, des faux rebelles, courtisans du prompteur mais avant tout du PAF et du FRIC : ils courtisent ! qu'est ce qu'il courtisent ! Ardisson slalome avec son humour arrogant sur la vague du hype mais tendance quinqua et joue sur la provoc du bouffon de sous-préfecture, jamais trop mais toujours limite... beauf! Pour se rajeunir, on n'hésite pas pour les autres à se faire accompagner par la génération djeuns genre brillante au niveau des pompes (à force de les cirer) et coooools. Doc Gyneco, encore un courtisan : le mollusque humain qui n'arrive plus à tirer une tirade. Steevie qui n'a pour lui que ses mèches ultracolor de Garnier et son sourire d'ange grotesque. Ils sont jeunes mais ils courtisent déjà comme des hommes et des femmes de quatre-vingt-dix ans! Steevie c'est D'Ormesson avec juste le look et les rides qui changent. C'est le Jack Lang de Ruquier il donne pas plus de change que le franc CFA n'en donne à l'Euro !

Mais voilà, Thierry a juste le temps de se faire cadrer devant un banc de bombasses qu'on zappe déjà, excédé par son ricanement de mulet sur le retour. On se retrouve chez le hyène Marc Olivier qui nasille ses questions provocantes du style "Alain Delon, pourquoi avez-vous accepté mon invitation alors qu'on se moque d'Alain Delon?". Alain Delon flatté d'avoir été invité et courtisé courtise à son tour Marco.

Courtisans avant d'être intellos ils s'entourent de figures, toujours les même, le réseau des incultes est fermé. Les reportage qu'envoie la stupide scripte de Marc Olivier sont bêtes à mourir, on se dit que le journaliste il a fait journaliste juste pour avoir la carte de presse et aller se pavaner gratuitement au théatre ! quand on entend le galimatias de commentaires stupidissimes autour d'un sujet, d'un invité, le montage à chier : accumulations de photos plus ton ironique et léger... la mièvre fadaise d'un beau valet, plutôt que la verve française d'un Beaumarchais,

Les hommes politiques les fascinent alors ils les invitent pour leur poser des questions stupides du style "Jack Lang, est ce que vous avez changé de slip" ou "Besancenot, avez vous emmené votre faucille" ? Mort de rire !

Voilà la télé courtisane, ou tout le monde se connaît, tout le monde se courtise, et on devient une bande de nases qui veut faire briller son cercle au cirage... fermé, vicié, élitiste et surtout ULTRA CONFORMISTE. Sarko ? No comment. Le dernier Depardieu ? Magistral ! Ségolène ? On oublie ! D'Ormesson ? un pépé formidable !

C'est ça la télé courtisane, un peu méprisante, un peu là, entre deux gorgées de coca light et quatre fourchettées de frites, un peu entre la salade d'entrée et le yaourt de dessert. Très digeste, et très facile, très stupide.

Bon je finis la zapette je ferme mon écran plat LCD et je vais aller me promener, prendre l'air dehors !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article